Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
31 Janvier 2015, 12:32:37
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES  |  Messages récents
Pages: 1 [2] 3 4 ... 10

 11 
 le: Hier à 15:15:57 
Démarré par itrf24 - Dernier message par alabama
les enseignants de SVT auront une heure de décharge de service , s'ils assurent au moins 8 H d'enseignement dans cette discipline.( nouveau décret d'août 2014) .
On peut logiquement se poser la question de savoir quel autre enseignement ils seraient sensés faire à part de la SVT.
Conclusion: tous les profs de SVT se verront attribuer une Heure de décharge. Elle ne devrait pas donner droit à l'IMP, sauf à coordonner la discipline où un truc du genre.

Attention, seuls les enseignants des collèges ou il n'y a pas de personnel de labo sont concernés par cette "heure de vaisselle", c'est à dire 1h/sem à partir de 8h d'enseignement. Cela ne bouge pas pour eux. A savoir, division, que les profs collège peuvent être amenés à enseigner dans 2 disciplines différentes au collège, math/phys ou phys/SVT par exemple

L'IMP (indemnité pour mission particulière) concerne les établissements qui ont du personnel de labo, dorénavant, ce sera à chaque prof coordinateur de justifier ses missions et d'anticiper le nombre d'heures dont il pense avoir besoin, puis cela sera voté en CA. Le montant de cet IMP, à priori, ne dépassera pas 1250€/année. C'est là que le bas blesse pour nos chers professeurs.

 12 
 le: Hier à 14:33:09 
Démarré par itrf24 - Dernier message par division
les enseignants de SVT auront une heure de décharge de service , s'ils assurent au moins 8 H d'enseignement dans cette discipline.( nouveau décret d'août 2014) .
On peut logiquement se poser la question de savoir quel autre enseignement ils seraient sensés faire à part de la SVT.
Conclusion: tous les profs de SVT se verront attribuer une Heure de décharge. Elle ne devrait pas donner droit à l'IMP, sauf à coordonner la discipline où un truc du genre.

 13 
 le: Hier à 13:54:00 
Démarré par alabama - Dernier message par Nicole NG
Bonjour
Pour savoir ce qu'il en est, demandez le relevé de carrière de l'assurance vieillesse au 09 71 10 39 60 (à demander à un conseiller retraite) : cela vous permettra de vérifier le nombre de trimestres obtenus dans le cadre du contrat TUC.
Les personnes bénéficiant de contrats TUC (stagiaires de la formation professionnelle) relevant des dispositions du décret 84-919 avaient une couverture sociale assurée par l'état dans les conditions de droit commun et les cotisations étaient versées forfaitairement par l'organisme payeur (directions départementales du travail et de l'emploi) en ce qui concerne l'assurance vieillesse : cela peut avoir pour conséquence que les versements étaient insuffisants pour valider 4 trimestres par an :
en 1986, il faut un salaire de 5208 francs au compte de l'assurance vieillesse (donc soumis à cotisation retraite)  pour valider un trimestre
en 1987, il faut un salaire de 5384 francs pour valider aussi un trimestre
Ils ne devaient par ailleurs pas obligatoirement être affilié à une retraite complémentaire.
Voyez ce que stipulait le contrat en question
En ce qui concerne la pension civile, ces trimestres d'autres régimes sont pris en compte pour le calcul de la surcote ou éviter la décote
cordialement

 14 
 le: Hier à 13:35:03 
Démarré par Service juridique Alain Favennec - Dernier message par Service juridique Alain Favennec
Communiqué du SNPTES

Service civique obligatoire : pour le SNPTES c’est non !

Quelques parlementaires envisagent de déposer une proposition de loi afin d’obliger les jeunes de 16 à 25 ans à accomplir un service civique. Cette mesure trouve curieusement son origine dans les événements tragiques de ce début d’année 2015.
Pour le SNPTES, il est choquant de stigmatiser ainsi l’ensemble de notre jeunesse à cause de la folie meurtrière de trois terroristes. Pour le SNPTES notre jeunesse n’a pas besoin d’un travail temporaire et obligatoire mais de réelles possibilités durables de travailler !
Enfin, courre l’information selon laquelle cette proposition pourrait se muer en référendum...
Pour le SNPTES, il convient de raison garder et de retirer ce projet afin d’éviter ainsi que ce référendum, sa campagne et ses conséquences ne dégénèrent en un conflit de génération.

http://www.snptes.fr/Service-civique-obligatoire-pour.html

 15 
 le: Hier à 12:57:40 
Démarré par alabama - Dernier message par alabama
Bonjour,
je m'interroge sur la prise en compte d'un TUC (Travail d'Utilité Collective) dans le calcul de la retraite, durée d'assurance et/ou cotisation.
Il s'agissait d'un contrat de travail à mi-temps payé 1/4 du SMIC ( une misère), ça date des années 1986/1987.
Pour ma part, j'ai travaillé 6 mois sous contrat TUC et me demandais si je pouvais en tirer un petit bénéfice pour la retraite.

Merci par avance de m'apporter quelques lumières  

 16 
 le: Hier à 12:41:33 
Démarré par domengo - Dernier message par domengo
le directeur technique qui encadre l'ensemble des services assume durant cette periode mes fonctions

 17 
 le: Hier à 12:10:25 
Démarré par antartica2000 - Dernier message par sospi
bonjour,
est-ce vraiment interessant de travailler  pr une mère de 3 enfants aussi  loin Huh??


normal que les plus anciens ds la carrière  soient prioritaires ,a condition qu'ils soient aussi plus agés!

les mutations resteront difficiles :les gens en général ont peur de changer de poste!

> En réponse à la première question "est-ce vraiment interessant de travailler  pr une mère de 3 enfants aussi  loin Huh??" :

Certaine femme (ou homme) n'ont pas la choix.
Après un chemin de vie difficile, elles (ou ils) se retrouvent seules responsables de 2 ou 3 enfants. Les conjoints, partis, n'apportent aucune aide pécuniaire ou ne sont pas solvables. Dans ce cas la source de revenus (le travail) est un besoin basique pour assurer la survie des siens.
Vous avez beaucoup de chance si la vie vous a donné le choix.

> En réponse à "les mutations resteront difficiles :les gens en général ont peur de changer de poste!" :

Là n'est pas le problème.
Des postes vacants il y en a. En revanche les procédures GRH ne sont pas respectées par les établissements. Normalement les postes vacants devraient être proposés à la mobilité (interne, puis externe).
ça n'est pas le cas, loin de là.
Les postes vacants sont ouverts tout simplement au concours (interne ou externe). Cela permet dans bien des cas de titulariser des contractuels en place (les postes à moustache), ou d'assurer une promotion à des titulaires en place. Là dessus vous ajouter les postes Sauvadet (25% des postes vacants). L'équation est simple.

J'ai eu récemment un représentant local du SNPTES au téléphone.
Cette personne m'a révélé que la direction de son établissement passait outre les revendications des syndicats de respecter la procédure, et faisait bien comme il lui chantait.

La solution est simple :
- Soit le ministère impose une règle de gestion des mutations aux établissements, et non une préconisation. Et une surveillance du respect des règles est mise en oeuvre.
- Soit un système de mutation pour l'ensemble des ITRF (A,B) est mis en œuvre comme cela existe dans les autres corps.

Bien à vous,
Sophie.

 18 
 le: Hier à 12:02:54 
Démarré par alain62144 - Dernier message par Ammour
Bonjour,

Les 3 jours d'autorisation d'absence de droit ne concerne que les ascendants et descendants directs (père, mère, fille et fils), mais sur le plan humain votre gestionnaire vous accordera une autorisation d'absence (qui ne sera pas de droit), à vous de négocier la récupération.

Cordialement

 19 
 le: Hier à 11:55:34 
Démarré par alain62144 - Dernier message par alain62144
bonjours combien de jour pour le décès de sa sœur  merci

 20 
 le: Hier à 11:51:15 
Démarré par dan3313 - Dernier message par toches
Pour reprendre le décret 85-1534 de 1985 dont vous parlez, concernant les BIATSS en effet il est stipulé dans les DISPOSITIONS GENERALES (cette notion est très importante en droit) : "Ils concourent directement à l'accomplissement des missions de recherche, d'enseignement et de diffusion des connaissances et aux activités d'administration corrélatives", il faut bien comprendre cet alinéa et surtout le sens du texte et des mots qui ont toutes leur importances notamment à la fin CORRELATIVE. Pour résumer il est fait mention qu'effectivement un  BIATSS et de surcroit IRTF est relié à la recherche, à l'enseignement de part son poste propre ; exemple un adjoint technique laboratoire apportera son aide à la recherche, une secrétaire laboratoire interviendra auprès des enseignants pour une aide logistique en administratif, et c'est pourquoi au vu du même décret mais non au DISPOSITION GENERAL, au TITRE II  : Dispositions statutaires propres aux divers corps d'ingénieurs et de personnels techniques de recherche et de formation du ministère de l'éducation nationale, il faut bien lire  l'Article 9 concernant les emplois type, BAP ect.....
Il est bien préciser le rôle de chacun.
Concernant les enseignants-chercheurs, le texte de référence est le suivant : Décret n°84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs et portant statut particulier du corps des professeurs des universités et du corps des maîtres de conférences.
Version consolidée au 01 septembre 2009. Article 3 Droits et obligation
C'est pour ça qu'il ne faut pas tout mélanger, à chacun son poste, ses attributions de service, ses droits, et ses obligations, etc etc......
Bonne journée

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
FORUM SNPTES  |  Messages récents


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !