Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
28 Juillet 2015, 12:20:14
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES  |  Messages récents
Pages: 1 [2] 3 4 ... 10

 11 
 le: Aujourd'hui à 09:20:56 
Démarré par novice - Dernier message par Service juridique Alain Favennec
Je constate que c'est l'administration qui impose des classements pour le détachement et en CAP, ces propositions sont actées (le détachement d'un attaché HC dans le corps des IGR (là où on refuserait le détachement d'un attaché 1e grade ou d'un IGE) dans ce même corps.

Bonjour,

Dans l'exemple que vous donnez, je trouve rassurant, pour la pérennisation du corps des IGR ou des IGR de BAP J, qu'un attaché, agent comptable d'un grand établissement, veuille obtenir son détachement dans le corps des IGR !
Nous comptons, pour diverses raisons, que trop peu d'agents comptables et pas assez de directeurs généraux des services (DGS) issus des corps d'IGE ou d'IGR.
Par ailleurs, je préfère assister à ce mouvement qu'à un mouvement inverse qui conduirait les IGE et IGR BAP J -ils sont nombreux- à obtenir leurs détachements dans le corps d'attaché de l'AENES !

Bonne journée

 12 
 le: Aujourd'hui à 09:20:30 
Démarré par TECH.CS.GESTION - Dernier message par tech01

Déjà on a plus de lauréats que de postes (je ne me l'explique pas).

Est-ce que les lauréats sur liste complémentaire ne seraient pas comptés ?

 13 
 le: Aujourd'hui à 09:06:54 
Démarré par Louloute09 - Dernier message par Service juridique Alain Favennec
Aux dernières nouvelles, l'inscription se faisait en 2014 sur le site http://dpma.ikoula.com/experts/ (ne me demandait pas pourquoi c'est hébergé sur ikoula...c'est un mystère).

Bonjour,

C'est effectivement un mystère... le SNPTES essaiera de connaitre, à la rentrée, l'origine de cet hébergement dans une société privée.
J'ai même cru, à un moment, qu'il hébergeait, désormais, le très officiel referens mais, là aussi c'est un mystère, celui-ci est toujours hébergé sur le serveur de l'université de Poitiers :
http://referens.univ-poitiers.fr/version/men/default.asp

Bonne journée

 14 
 le: Aujourd'hui à 07:44:14 
Démarré par lul - Dernier message par paudy
Merci de la réponse.

Donc mon reclassement est bien erroné ? Pourtant le Ministère m'a confirmé que tous avaient été vérifiés manuellement.

Ce qui me semble bizarre aussi c'est le faible écart que propose un examen pro, 3 points d'indice et 2 mois d'ancienneté de gagné.

 15 
 le: Hier à 23:35:40 
Démarré par lul - Dernier message par Ammour
Bonsoir,

Si l'arrêté d'ouverture de l'examen professionnel était antérieur à la date d'application du décret du 29 janvier 2014 (Décret n° 2014-75 du 29 janvier 2014 modifiant divers décrets relatifs à l’organisation des carrières des fonctionnaires de catégorie B de la fonction publique de l’État entrant en vigueur le 1er février 2014), le reclassement serait calculé en suivant les textes applicables avant le décret du 29 janvier 2014.

Cette éventualité aurait nécessité un premier reclassement suite à l'examen pro avant le 01/02/2014 puis un 2ème reclassement au 01/02/2014 dans le nouvel échelon 5  de Tech CS, réduit d'un an,avec récupération des 2/3 de l'ancienneté (reclassement précédent).

Cordialement

 16 
 le: Hier à 23:09:03 
Démarré par loloth - Dernier message par Xav_D
Même réponse que plus haut

Citation de: Moi-Même plus haut
On n'a pas le droit de ne pas signer son dossier annuel, au risque de s'exposer à des sanctions disciplinaires.

Par contre, si l'on est pas d'accord sur la teneur de celui-ci, la manière dont il s'est passé, ou autre, il convient d'user librement de tous les champs prévus pour commenter ou dénoncer ce qui doit l'être.

Si vous avez besoin de conseils discrets, vous pouvez me contacter en message privé sur le forum.

Et effectivement, une sanction disciplinaire peut avoir un impact négatif sur votre échelon accéléré.

 17 
 le: Hier à 22:46:51 
Démarré par ntsl - Dernier message par maxou91
Bonsoir NTSL,
Je n'avais pas vu votre réponse et ni celle de GDM. Dans le fil de la discussion, vous avez montré votre mécontentement suite à votre reclassement dans le grade des IGE (baisse de rémunération). Pour résumer, je disais que le recrutement de CDD créait également des tensions y compris sur la rémunération!!!!! et il y a eu une extrapolation également, sur l'inégalité des chances de l'ensemble des candidats lors d'un concours en présence d'un CDD... Je ne dirai pas plus puisqu'il y a un échange actuellement sur autre post relatif à ce sujet.
Peut-être, pourriez vous bénéficier en sus de l'article 9 du décret 47-1457 !!!!
Bonne soirée.

 18 
 le: Hier à 22:28:21 
Démarré par lul - Dernier message par paudy
Bonjour,

JORF n°0073 du 27 mars 2014  texte n° 50
Arrêté du 19 mars 2014 autorisant au titre de l'année 2014 l'ouverture d'un examen professionnel pour l'avancement au grade de technicien de recherche et de formation de classe supérieure.


L'arrêté est bien postérieur (19 mars 2014) à la date d'entrée en vigueur du décret du 29 janvier 2014 (1er février 2014).

Il faut donc bien partir du reclassement au 01/02/2014 (décret du 29 janvier 2014 effectif au 1er février 2014): reclassée échelon 7 CN le avec ancienneté conservée de 1 an et 7 jours, 7 mois plus tard il y a 7 mois d'ancienneté en plus = 1 an 7 mois et 7 jours.

Donc au 1er septembre 2014:  ancienneté conservée d'1 an 7 mois et 7 jours (TCN 7ème échelon) et une réduction d'ancienneté de 3 mois

Puis reclassement en Tech Cl Sup au 01/09/2014 avec 4 mois et 27 jours

Car à partir d’un an quatre mois au 7e échelon TCN c'est bien 7ème échelon de TCS avec 3/2 de l’ancienneté acquise au-delà d’un an quatre mois (Décret catégorie B du 11 novembre 2009), donc 3/2 de 3 mois et 7 jours = 4 mois et 27 jours.

Les 3 mois de bonification devant être utilisées pour passer au 8ème échelon de TCS.

L'erreur a donc dû venir de la mauvaise prise en compte de l'arrêté d'ouverture du concours, c'est donc bien 4 mois qu'il convient de récupérer.

Cordialement

Donc si je comprends bien, comme l'arrêté d'ouverture des examens pro est postérieur, le décret N°2014-75 et notamment dans son article 7 II que nous oppose le Ministère est caduque ?

 19 
 le: Hier à 21:10:25 
Démarré par TECH.CS.GESTION - Dernier message par fmass2
Leo,

N'ayant fait que redonner le commentaire sous le tableau, je vous conseille d'écrire aux auteurs du document pour leur dire que leurs conclusions sont fausses et qu'ils ont mal fait leur travail ...  Roll Eyes

 20 
 le: Hier à 19:58:00 
Démarré par TECH.CS.GESTION - Dernier message par Leo75
Bonsoir,

Je reviens sur les statistiques.
@fmass2 :
Votre lecture ne me parait pas logique du tout. Je pense que vous manquez de recul sur ces chiffres.

Si je comprends bien, il existerait la catégorie des fonctionnaires, des non fonctionnaires et une 3e catégorie de ni fonctionnaire ni non fonctionnaire ? La répartition ne peut être que binaire, soit on est fonctionnaire, soit on ne l'est pas. Si on est sans emploi ou jeune diplômé alors on est non fonctionnaire, et d'ailleurs un jeune diplômé et sans emploi est sans emploi. Une 3e catégorie ne peut être que "non identifié". C'est comme pour les sondages : oui, non, ne sait pas.

Selon vous, la sous-catégorie "Néant" correspondrait à quel type de non fonctionnaire si ce n'est sans emploi ? Emploi : aucun, néant, sans emploi.

En 2011, vous pensez que sur 245 lauréats, seuls 7 auraient été issus du privé toutes BAP confondues et tous emplois-types ? Ca vous parait vraisemblable ? Sincèrement, pour ceux qui ont l'habitude des concours, vous auriez observé un pourcentage aussi marginal de personnes issues du privé alors que ce sont des profils expérimentés ? Dans ce cas, quand j'ai passé mes concours, j'ai dû tous les rencontrer dans le couloir parce que j'en ai vu plus à moi tout seul.
Et par contre, on aurait misé massivement sur des personnes sans emploi ou des jeunes diplômés avec peu ou pas d'expérience. Personnellement, je constate que nous pratiquons plutôt le contraire et que ce sont les profils les plus expérimentés qui sont retenus, et c'est encore plus perceptibles dans des domaines techniques.

Ensuite, il y aurait dans ce cas une erreur criante. La catégorie principale serait alors "Autres" avec 42%, loin devant les 35% de non fonctionnaires. Ce qui n'est pas le cas dans la description. Sauf encore une fois, si la catégorie "Autres" n'en constitue pas une car regroupant les lauréats dont l'origine est non identifiée.
Alors que toutes les catégories sont détaillées, "Autres" ne l'est pas du tout. Vous trouvez vraiment que "Autres" est une "origine identifiée" C'est un terme valise qui correspond à indéfini. Il n'y a aucune honte à écrire sans emploi si c'était le cas, ou jeunes diplômés.

Maintenant, si on imagine que nous n'avons que les lauréats identifiés alors combien en resteraient-ils non identifiés sachant que le nombre de postes ASI ouverts en 2011 étaient de 200 externes et 174 internes.
http://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2011/3/18/ESRH1106002A/jo/texte
Déjà on a plus de lauréats que de postes (je ne me l'explique pas). Mais surtout, avec 245 lauréats pour 200 postes, combien pensez-vous qu'il resteraient de lauréats non identifiés ? Ce serait précisé tout de même, ce sont des statistiques. Et encore une fois, ça l'est dans la catégorie "Autres".

Enfin, d'après vous 46% des lauréats seraient sans emploi ou jeunes diplômés. Je suis très étonné d'une telle conviction.
Je pense que vous méconnaissez les difficultés d'accès à l'emploi quand on est au chômage, surtout sur une longue durée (je l'ai été et je l'ai bien pris dans les dents, croyez-moi). Soyons clair les concours avec épreuves académiques sont encore plus difficiles d'accès quand on ne sort pas de l'école ou de cursus du supérieur.
Globalement, les jeunes diplômés ne se précipitent pas sur les concours ITRF à peine sorti (sauf ceux qui ont cette vocation). La plupart ne connaissent même pas les corps ITRF. Ils s'essaient, et c'est bien normal, au privé. De plus à l'oral ITRF, on leur reproche leur manque d'expérience professionnelle. Donc obtenir le concours sans expérience pro en étant fraichement diplômé, je crois que ce ne sera que dans très peu de cas. Pour moi, 46% pour une telle population n'a pas de sens.

Je crois que ça fait beaucoup, non ? On peut questionner la DGRH sur les chiffres pour avoir le fin mot de l'histoire mais je serais très étonné que votre lecture soit juste.

Bonne soirée à tous.

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
FORUM SNPTES  |  Messages récents


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !